Ergonomie Web et logiciel

Ergonomie Web et logiciel

Dans le domaine de l’informatique, on distingue l’ergonomie du logiciel et ergonomie web. Mais cette distinction entre ces deux domaines s’estompe au fil du temps. Aujourd’hui les mêmes outils et les mêmes réflexions sont utilisés que ce soit dans la conception web ou logiciel. Cette séparation se dissipe d’autant plus que les applications professionnelles passent progressivement à une problématique web.

Un logiciel et un site web n’ont pas les mêmes objectifs. Leur conception doit rendre compte des tâches et des cibles qui leurs sont spécifiques : On ne conçoit pas de la même façon un logiciel destiné à des enfants ou à des spécialistes en orthophonie. Pour concevoir au mieux une application il est ainsi nécessaire de prendre en compte les particularités des secteurs concernés. D’autres aspects, comme l’architecture ou la surface des applications, pourront être influencés par les technologies employées.

 

Que fait l’ergonome web et logiciel

Ergonomie Web et logiciel

Le métier d’ergonome web et logiciel va consister à adapter l’interface aux caractéristiques de l’utilisateur. Il faut donc connaître cet utilisateur, sa connaissance de l’outil informatique, son expertise dans l’activité supportée par l’interface, etc…

L’activité de l’ergonome est entièrement basée par cette connaissance.

En effet, pour appréhender l’ergonomie d’une interface, il faut connaître la population à laquelle est destinée cette interface. Définir les utilisateurs et pouvoir échanger avec eux permet de faire des choix méthodologiques mais également définir au mieux les recommandations et les points critiques à prendre en compte. La structure interne de l’application mais également sur son apparence, la façon de représenter les choses sont des points qui peuvent être soulevés.

Dans un premier temps, l’ergonome va chercher à comprendre qui sont les utilisateurs et analyser leurs besoins. Il va également analyser leurs activités grâce à des observations, des entretiens ou même en utilisant du matériel physiométrique (comme un Eyetracking).
Une fois qu’il a recueilli ces données l’ergonome va faire une liste des contenus et fonctionnalités importantes à intégrer. Il va établir une première maquette du futur site ou logiciel tout en échangeant avec les équipes techniques.

Deux critères d’importance : l’utilité et l’utilisabilité

 

town-sign-usefull-/Useless

Une interface informatique doit satisfaire à deux grands critères : l’utilité et l’utilisabilité.

Quel est la différence entre les deux ?

L’utilité, c’est le fait que le logiciel ou le site internet permette de réaliser un objectif,  servir à un besoin ou résoudre un problème. L’utilisabilité c’est le fait que cet outil est facilement utilisable. Une interface utilisable doit permettre à l’utilisateur de réaliser une action rapidement et efficacement.

Une interface informatique peut être très utilisable mais totalement inutile. Ou à l’inverse, cette interface peut être très utile, répondre à un réel besoin mais être très difficile à utiliser. C’est l’adéquation entre l’activité et l’outil qui permettra de dire que cet outil est utile.

Pour vous donner un exemple, si vous êtes perdu sur une route de campagne, une application GPS peut vous être utile… mais si elle est configuré en japonais, elle va vous être difficilement utilisable. De la même façon, vous pouvez avoir une application GPS de haute précision configuré en français, très utilisable mais elle ne vous sera pas utile sous terre où il n’y a pas de réseau…

Les méthodes d’analyse de l’activité permettent de définir quelles fonctionnalités doit fournir l’application, autrement dit quelles fonctionnalités sont utiles.
Par la suite, il faut échanger avec les utilisateurs pour comprendre comment ils procèdent pour leur proposer un produit sur mesure, adapté en fonction du contexte et donc utilisable.

Il existe plusieurs critères pour l’utilisabilité. On pourra citer les critères ergonomiques de Scapin & Bastien, les heuristiques de Nielsen ou encore ceux de Nogier.

 

 

Quelques référence :

Boucher, A. (2007), Ergonomie web : pour des sites web efficaces, Eyrolles

Daniellou, F., Duraffourg, J., Guerin F., Kerguelen A., Laville, A. (rééd. 1997) comprendre le travail pour le transformer, la pratique de l’ergonomie, Lyon, ANACT, Coll. outils et méthodes

Nogier, J-F. (2008), Ergonomie du logiciel et design web : Le manuel des interfaces utilisateur, 4e édition, Dunod.