Brèves d'ergo

Clavier BÉPO … innovation ou aberration ?

Clavier, Caution

Clavier BÉPO… innovation ou aberration ?

Depuis quelques jours, la planète ergo est en ébullition ! La raison ? Le ministère de la Culture a chargé l’Afnor de lancer une consultation publique, jusqu’au 9 juillet, afin de choisir entre deux nouvelles versions du clavier français, le BÉPO, plus adapté aux caractères couramment utilisés en français.

D’un coté, il y a les ergonomes optimistes et qui sont ravis d’une telle avancée aussi bien culturelle que technologique. De l’autre, il y a les ergonomes sceptiques qui pensent que cela va créer plus de problèmes qu’il ne va en résoudre… mais avant de vous expliquer pourquoi, il faut se pencher sur un point.

 

Le BÉPO, qu’est ce que c’est ?

Comme dit plus haut, c’est un nouveau clavier qui se retrouvera sur nos ordinateurs, nos tablettes ou nos Smartphones.
Visuellement il ressemblerait à ceci :

Clavier BÉPO

 

Selon L’association Ergodis, le BÉPO (fondée sur la méthode établie par August Dvorak) est une disposition de symboles et de caractères conçue pour les claviers d’ordinateur afin de faciliter la saisie du français, des éléments typographiques, sans oublier les symboles de programmation. Elle donne accès à de nombreux caractères d’autres langues.

Il faut aussi l’avouer… Le clavier AZERTY actuel contient énormément de défauts et de problèmes liés à son utilisation…  les caractères les plus fréquents ne sont pas les plus facilement accessibles et, à l’inverse, les caractères rares sont assez accessibles. Il est très compliqué de faire des lettres avec accès comme le « é » ou le « è », et pire encore quand il s’agit de les mettre en majuscule (alt+144 pour É et alt+212 pour le È).

Bref, aucune optimisation n’a été envisagée pour la langue française, et si on s’en tient à quelques tests statistiques, l’efficacité de l’AZERTY est très proche d’une répartition des caractères aléatoires…

Le BÉPO permettrait une plus grande rapidité, fluidité. Sur le même texte de 500 caractères une personne sur AZERTY tape à 60 mots par minute contre 80 pour le BÉPO.



Azerty vs bépo par tiot10
La  Turquie d’ailleurs a adopté depuis longtemps un clavier se basant sur la fréquence des lettres calculée par l’académie des langues turques (TDK). Cette disposition équilibre l’effort de frappe entre les deux mains — 49 % pour la main gauche, 51 % pour la main droite.
Lors des concours de frappe d’ailleurs, les Turc sont souvent dans les meilleurs ! Ce qui montre qu’un clavier adapté à la langue permet d’avoir un meilleur rendement.

L’apprentissage est également facilité du fait que les caractères courants sont tous à porté de main… ou de doigts si l’on peut dire. Selon les études, la logique de placement des caractères et symboles a été optimisée pour être la plus intuitive possible permettant un apprentissage par cœur rapide et favorisant les réflexes.

Bref, vous l’aurez compris, le BÉPO et en quelque sorte une merveille ergonomique… … à moins que…

 

Le BÉPO… Réelle innovation ?

Malgré les qualités mise en avant de l’ergonomie, de l’intuitivité et de la facilité d’utilisation, le BÉPO à de fortes chances de se révéler inutile et non adapté pour l’utilisateur…

Minion WHAT
Oui oui…  inutile et non adapté pour l’utilisateur.

La première est due à l’apprentissage. Bien que tout ait été optimisé pour améliorer l’apprentissage, la frappe sur clavier est avant tout une histoire de réflexe et d’apprentissage procédural. Outre le fait qu’il va falloir inhiber des apprentissages déjà présents, les individus vont également devoir en réinstaurer de nouveaux…

Une personne qui va avoir écrit toute sa vie avec un clavier AZERTY ou QWERTY a développé des arcs réflexes qui lui sont propres… Tout le monde à une façon différente de taper sur un clavier et ne va pas utiliser toutes les recommandations données pour la bonne frappe sur ce dernier. On est typiquement dans le souci du prescrit et du réel… par exemple, je n’utilise jamais mes index lors de la frappe sur mon clavier si ce n’est que pour faire la ponctuation…  même pour taper la lettre b j’utilise mon majeur…

Mais encore !!!

grand mère sur ordinateurMettez vous un instant à la place de vos parents, ou grands-parents… l’apprentissage a déjà été long et fastidieux pour utiliser cette incroyable machine qu’est l’ordinateur. Je ne l’ai jamais testé, mais je suis persuadé que leur charge mentale doit être très élevée lors de l’utilisation de ces machines. Est-ce que leur mettre un clavier auquel ils ne sont pas habitués va les aider… honnêtement, je ne sais pas et je ne demande qu’à tester.

Un autre aspect qu’il faut prendre en compte, c’est l’utilisabilité du clavier par rapport à des automatismes que nous avons développé.
Par exemple, beaucoup de pro utilisent les raccourcis clavier… Copier (ctrl C), coller (ctrl V), tout sélectionné (ctrl A), sauvegarder (ctrl S), retour arrière (ctrl Z) et j’en passe…
sur un clavier AZERTY ou QWERTY, la plupart des touches sont proches du ctrl gauche… qu’en est-il du BÉPO ? Rien… les touches sont disposées certes de façon optimum pour taper un texte, mais absolument pas pour optimiser les raccourcis à moins d’utiliser les deux mains, ce qui au final revient au même qu’utiliser la souris… le gain récupéré à la frappe est alors perdu pour les autres manœuvres… Dommage…

AZERTY vs BÉPO

Enfin, l’un des derniers défauts du BÉPO est son adaptabilité… Aujourd’hui, nous nous ouvrons de plus en plus au monde grâce à la technologie et internet. Cette ouverture se fait principalement en langue anglaise. Est-ce une bonne idée de privilégier un clavier permettant d’écrire plus rapidement le Français alors que nous tendons à interagir de façon professionnelle en anglais ?

Les Gamers (oui on peut l’utiliser maintenant, c’est dans le dico ^^) ont l’habitude de ce problème notamment avec des jeux qui utilisent comme pavé directionnel les touches WASD. En admettant que le jeu n’offre pas la possibilité de modifier les paramètres, cela est déjà contraignant quand la personne doit utiliser l’équivalent sur un AZERTY mais cela devient encore plus sur un BÉPO.

 

 Du coup… innovation ou aberration ?

L’idée du BÉPO est excellente… Elle montre l’intérêt pour l’industrie à tendre vers plus d’utilisabilité et de confort pour l’utilisateur, et c’est une bonne chose (si réellement elles le font dans ce sens et non pas pour du profit). Mais derrière cela il y a oubli d’une des premières règles de l’ergonomie : l’utilité.

Porte gobelet pour table

 

Est-ce que développer un tel clavier est réellement utile avant même de se poser la question : est-ce que c’est utilisable ?

Ici, c’est un questionnement d’intérêt car nous sommes habitué au AZERTY ou au QWERTY et nous savons les utiliser chacun à sa convenance en développant nos propres stratégies, que se soit pour écrire en français ou en anglais. Est-ce qu’écrire 80 mots minute contre 60 est une réelle avancée, et est-ce que les enjeux sont pertinents au point d’investir dans un clavier qui va sans doute coûter plus cher que ce qu’il ne rapportera aux utilisateurs ?

Personnellement, je pense que non… mais pour l’heure, je laisse ces questions aux débats enflammés des ergonomes qui discutent sur ce sujet, et au choix des utilisateurs si tant est qu’ils soient un minimum éclairés sur la question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *